Pensée du jour

Ces temps de confinement vont profiter à la nature, surtout avec un printemps sans l’homme.

Les animaux en liberté, les humains en cage… ironie ?

Gilles